Pierre-Luc, bénévole en Afrique du sud

Dernière mise à jour : 12 sept.


En Afrique du Sud, à Durban, j’ai certainement passé les 3 mois de ma vie les plus dépaysants et surtout les plus riches en terme de rapports humains. Pendant ces 3 mois j’ai participé à la réalisation des missions entreprises par l’association Vukukhanye et son président M. Van Der Mulen visant à aider au développement de la communauté de Chesterville, l’un des townships locaux. Ainsi, j’ai pu participer à des opérations de nettoyage dans le township ou à la construction d’habitations, faire du bricolage dans une école primaire, aider à l’organisation d’un camp de vacances pour les enfants des quartiers les plus défavorisés, etc.Après avoir passé tout ce temps dans le township, j’ai pu comprendre le sens du mot pauvreté et du mot misère, ainsi que l’étendue du chemin qu’il reste encore à parcourir pour donner l’accès à des conditions de vie plus descentes à chacun.

En plus de ces actions, nous avons passé une très grande partie de notre temps dans l’orphelinat ou plutôt la maison d’accueil. Outre le rangement, le nettoyage et l’aide aux taches ménagères quotidiennes, nous avons partagé de précieux instants avec les enfants en les aidant par exemple pour leurs devoirs, en leur donnant quelques cours d’anglais, ou tout simplement en jouant avec eux. Je garderai un souvenir inoubliable de tous ces moments passés et nous avons lié des liens très forts. Des enfants qui sont pour certains atteints de maladies graves, et ayant des situations familiales difficiles, mais qui pourtant dégagent une joie de vivre incommensurable à l’image de la population locale zulu.

Grâce à un accueil chaleureux nous nous sommes très vite intégrés au sein de notre nouvel environnement. En effet, contrairement aux idées préconçues, c’est avec grand plaisir que les habitants du township ont partagé avec nous leurs habitudes, leurs coutumes, et même nous ont fait découvrir les lieux qu’ils fréquentaient. Ainsi nous avons été invités à un mariage, visité un marché local, ou encore assisté à une messe en langue zulu !


Ces 3 mois passés en Afrique du Sud m’auront apporté une vraie leçon de vie qui, je pense, a su faire évoluer ma personnalité, ma façon de penser, et changera ma façon d’aborder certaines situations de ma vie quotidienne. Après avoir rencontré des gens qui vivent un véritable combat au quotidien en évoluant dans des conditions parfois plus que difficiles et qui pourtant dégagent tant d’énergie positive et d’espoir, je me sens aujourd’hui plus à même d’affronter les aléas de mon quotidien.

Nous avons beaucoup à apprendre de cette culture, de ce pays et de ces habitants, desquels je retiendrai le sourire, le sens de l’accueil, ainsi que toute l’affection et l’amour qu’ils nous ont témoignés. Ainsi toutes les personnes que j’ai côtoyées au cours de ces 3 mois passés en Afrique du Sud m’ont apporté énormément, et personnellement j’espère aussi que mes actions auront eu un impact positif. Un impact positif au-delà de l’aide matérielle, car c’est surtout au niveau humain que j’espère avoir pu apporter quelque chose en essayant de m’ouvrir au maximum, de donner de ma personne et d’échanger avec eux sur nos vies respectives.

Alors j’encourage aujourd’hui, toute personne à s’engager pour une mission humanitaire telle que celle que je viens de vivre car Generation Africa aide grandement au développement des communautés défavorisées. Celles-ci ont besoin de volontaires. De plus et je terminerai mon témoignage par cela, c’est une expérience humaine inoubliable et tellement riche qu’elle vous apporte quelque chose de plus et fait grandir votre personnalité.


Pierre-Luc B.

4 vues0 commentaire